Skip to main content

Si vous lisez cet article, c’est probablement car vous envisagez de lancer votre boutique en ligne. Vous savez qu’il s’agit d’une option pour améliorer vos ventes ou lancer votre entreprise, mais vous ne savez peut-être pas comment la mettre en place. Vous vous dites sûrement que cela va vous demander un gros investissement. Pourtant, il n’est pas nécessaire de faire une grosse dépense pour créer son propre site web. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’avoir une entreprise, qu’elle soit physique ou virtuelle, demande du temps et du dévouement pour la faire fonctionner.

Avant de commencer votre voyage dans la création d’un e-commerce, nous vous conseillons de lire cet article dans lequel nous vous donnons les clés de la création d’un site e-commerce en partant de zéro… C’est parti !

Qu’est-ce qu’une boutique en ligne ?

Avant de vous expliquer comment créer un commerce en ligne, nous devons expliquer ce qu’est une boutique en ligne ou l’e-commerce. Une boutique en ligne est un espace numérique qui vous permet de proposer la vente de produits ou services à des personnes du monde entier. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un site (boutique en ligne), de produits à vendre (les vôtres ou ceux d’un fournisseur), de gérer la logistique de votre boutique en ligne (l’expédition des commandes) et de disposer de méthodes de paiement courantes (pour facturer vos clients).

Avoir une boutique en ligne présente de nombreux avantages dont vous pouvez profiter. Parmi les plus remarquables, citons les faibles coûts de démarrage de l’activité par rapport à un magasin physique, le fait qu’elle renforce et complète votre activité physique si vous en avez déjà une, que vous pouvez servir beaucoup plus de clients, qu’il est possible de la gérer de n’importe où en ayant simplement Internet et qu’elle ne ferme jamais.

Quels sont les différents types d’e-commerce ?

Maintenant que nous savons ce qu’est le commerce en ligne et certains de ses avantages, passons en revue les types d’e-commerce qui existent. Si vous n’avez pas encore créé votre boutique ou si vous n’avez pas encore réfléchi aux produits que vous souhaitez vendre, cela peut vous aider à prendre une décision. Il existe plusieurs façons de classer les boutiques en ligne :

  • Dropshipping : Si vous débutez et que vous ne voulez pas vous embêter avec la gestion des stocks ou la logistique des produits, ce modèle est idéal pour vous. Elle consiste à avoir un fournisseur qui gère la conception, la fabrication et l’expédition du produit. De cette façon, votre seul travail consiste à générer des ventes et transmettre les commandes à votre fournisseur.
  • Ventes directes : Il s’agit du modèle traditionnel de vente en ligne. Il consiste à acheter des produits à un fournisseur, à les stocker et à les envoyer à vos clients lorsque vous avez une commande. Ce modèle peut être parfaitement combiné avec des ventes physiques si vous avez déjà un magasin et permet d’augmenter les opportunités de vente. Dans ce cas, le processus logistique est plus complexe, car vous devez gérer l’achat et l’expédition des commandes.
  • Fabrication en interne : Ce modèle est dédié aux entreprises qui produisent eux-mêmes leurs marchandises. Vous devez gérer le processus de fabrication jusqu’à l’expédition finale, y compris la gestion de votre site web. Nous pouvons distinguer deux types de fonctionnement pour ce type d’entreprise, ceux qui produisent en masse et ceux qui produisent à la demande. Il s’agit du modèle le plus complexe de commerce en ligne, mais il présente d’autres avantages. En effet, il permet une relation plus étroite avec le client en ayant ses propres designs, et même avec la création de produits exclusifs et personnalisés pour chaque personne.

Quelles sont les étapes de la création d’une boutique en ligne ?

Voyons à présent les étapes clés pour créer votre boutique en ligne. Il n’est pas nécessaire de les suivre dans cet ordre, mais elles sont toutes importantes pour assurer le succès de votre entreprise.

Choisir les produits à vendre et les fournisseurs

Nous commençons par quelque chose de fondamental pour tout magasin, à savoir quel produit vous allez vendre et comment vous allez l’obtenir. Le choix du fournisseur est tout aussi important que le produit. Si vous choisissez un fournisseur qui n’est pas fiable et qui prend beaucoup de temps à livrer, cela peut vous mettre dans une situation compliquée avec vos clients. Cela semble évident, mais vous seriez surpris de voir le nombre de personnes qui créent des entreprises sur Internet sans être au clair sur ces points.

Le choix du produit est très personnel et dépendra de votre connaissance du secteur dans lequel vous voulez entreprendre ou si vous avez déjà un magasin physique. Au moment de prendre cette décision, dans le cas où vous partez de zéro, nous vous recommandons d’analyser le temps dont vous disposez et les besoins de votre entreprise.

Trouver un nom de marque et un nom de domaine

Choisissez le nom de votre marque de votre boutique en ligne. La créativité est essentielle ici, et vous avez peut-être déjà un nom en tête, mais nous allons passer en revue quelques conseils et astuces qui pourraient vous être utiles avant de prendre votre décision finale.

Le nom de la marque va vous représenter auprès des clients, choisissez donc un nom simple, facile à retenir et pas trop complexe à épeler. S’il s’agit d’un nom excessivement long, ou comportant des caractères ou des séries de lettres difficiles à mémoriser, cela peut poser problème lorsqu’un utilisateur voudra visiter de nouveau votre site. Sur Internet, nous pouvons trouver des milliers d’e-commerces, si le client ne se souvient pas de votre nom de manière simple, il est probable qu’il finira par chercher un autre endroit pour faire ses achats.

Si vous avez un magasin physique, nous vous recommandons de nommer votre site web de la même manière ou d’une manière très similaire. De cette façon, vous pourrez diriger une partie du trafic de votre boutique physique vers votre boutique en ligne et vice versa de manière beaucoup plus simple et sans créer de confusion pour vos clients actuels.

Une fois que vous avez un ou plusieurs noms en tête, passons au nom de domaine. Si vous ne savez pas ce qu’est un nom de domaine, c’est le « nom » que portera votre site. Lorsque vous achetez un nom de domaine, aucun autre site ne pourra porter le même nom et il devient votre propriété.

Un domaine se compose du nom et de l’extension.

Par exemple, dans le cas de Six Pixels, notre nom de domaine est « sixpixels », et notre extension est « .fr ».

Ce domaine doit identifier votre produit ou votre marque et doit être acheté auprès d’un bureau d’enregistrement de domaines. Chez Six Pixels, nous vous conseillons vivement d’acheter votre domaine vous-même. Il fait partie du patrimoine de votre entreprise. Ne laissez pas un prestataire externe acheter votre domaine pour vous car il ne vous appartiendra pas.

Sélectionner un CMS ou système de gestion de contenu

Un CMS ou système de gestion de contenu est l’un des éléments spécifiques d’une boutique en ligne. Pour mettre en place votre boutique et gérer vos commandes, vous aurez besoin d’une plateforme qui vous permettra, entre autres, de télécharger des produits, de gérer les achats, d’enregistrer des utilisateurs ou de créer un blog. Ces plateformes qui vous aident à mettre en place, modifier et gérer votre site web sont connues sous le nom de systèmes de gestion de contenu (CMS).

Le CMS déterminera l’agilité avec laquelle vous serez en mesure de gérer votre boutique, mais il a également une incidence sur d’autres aspects tels que le niveau de connaissances en programmation ou en informatique que vous devez posséder. En fonction de votre fournisseur et de son niveau de développement, vous devrez connaître de nombreuses notions de programmation pour pouvoir gérer votre boutique, ou vous n’en aurez peut-être pas besoin si vous disposez d’un CMS spécifiquement préparé pour gérer les boutiques en ligne. En outre, le niveau d’optimisation et la qualité du CMS peuvent également affecter le positionnement de votre site web, en raison des temps de chargement ou des possibilités de personnaliser des éléments importants pour le référencement.

Les opinions et les commentaires sur une plateforme de commerce électronique sont un bon indicateur pour savoir si elle est la bonne. Pensez que votre entreprise va être montée dessus, nous recommandons donc que ce soit un site fiable, qui réponde quand vous en avez besoin et qui comprenne tout ce dont vous avez besoin pour vendre vos produits.

À lire aussi :  Les paniers abandonnés, qu'est-ce que c'est et comment les réduire ?

Nous vous recommandons de choisir un système de gestion de contenu axé sur les boutiques en ligne et bien optimisé. Dans notre cas, nous nous sommes attachés à créer une plateforme très facile à utiliser afin que le client n’ait pas à se soucier de programmer quoi que ce soit. De plus, nous disposons d’un système d’optimisation pour améliorer le positionnement de votre site web.

Travailler son image de marque : logo et design de la boutique

Les clients sont beaucoup plus enclins à faire leurs achats dans des endroits qui sont dignes de confiance et agréables. En outre, dans la plupart des business en ligne, il est moins coûteux d’acquérir un client régulier, c’est-à-dire un client qui a déjà acheté chez vous, que d’acquérir de nouveaux clients. Par conséquent, soigner votre image de marque et être mémorable pour le client peut apporter beaucoup d’avantages à votre boutique en ligne.

Lorsque vous créez un logo, gardez à l’esprit qu’il sera la représentation graphique de votre boutique, et qu’il peut être aussi important que votre nom. Choisissez quelque chose qui représente votre marque, qui est clairement distinctif et qui vous démarque de la concurrence. En général, nous recommandons un logo simple, afin que vous puissiez facilement le mettre en avant sur vos réseaux sociaux ou sur de petits espaces. Si votre logo est trop complexe, il sera plus difficile à mémoriser.

Le logo et votre boutique doivent avoir un design en accord avec les couleurs, les typographies, etc. Vous aurez remarqué que dans de nombreux secteurs, la couleur des entreprises est très similaire, ce qui est dû à l’utilisation de la psychologie des couleurs lors du choix du logo. Nous vous recommandons d’en tenir compte, car cela peut avoir un grand impact sur vos potentiels clients.

En ce qui concerne la conception du site web, essayez de rester simple et surtout de respecter l’image de la marque lors de sa construction. Vous devez créer une page d’accueil pour votre boutique. Assurez-vous que la plateforme avec laquelle vous travaillez dispose d’un éditeur de pages facile à utiliser et très complet, qui vous permet de créer et de modifier des pages sans aucun problème.

Chez Six Pixels, nous travaillons avec un éditeur de pointe qui est disponible pour toutes les boutiques. Il suffit de faire glisser et de déposer des composants pour la mise en page. Si vous préférez déléguer la création de votre boutique en ligne, nous pouvons concevoir votre site sur mesure.

Si vous ne disposez pas de photos de bonne qualité pour agrémenter le contenu de votre site, n’hésitez pas à consulter les banques d’images qui en proposent d’excellente qualité.

Structurer son site e-commerce

La navigation sur votre site doit être simple et intuitive pour vos clients, afin qu’ils soient en mesure de trouver ce qu’ils cherchent en un minimum de clics.

Pour comprendre ce que nous entendons par « structure » et « navigation », pensez à un supermarché, où les produits sont divisés en rayons et où vous savez clairement où trouver chacun d’eux. Si vous avez besoin d’un yaourt, vous irez dans la zone des produits laitiers et si vous avez besoin d’oranges, vous irez aux fruits et légumes, c’est tellement intuitif que vous n’avez besoin de personne pour vous l’expliquer. Votre e-commerce doit suivre ce même concept. Un client doit trouver le produit qu’il recherche sans fournir trop d’efforts.

Les sites e-commerces sont structurés en catégories et sous-catégories. Nous partons donc d’une division initiale simple (les catégories) et la décomposons en sous-catégories. Selon la taille de votre boutique en ligne et la complexité de votre secteur, le niveau des catégories et sous-catégories peut varier considérablement.

Pour analyser la ventilation nécessaire, il est bon de vérifier non seulement les produits que vous avez, mais aussi la concurrence dans votre secteur. Recherchez des sites web qui proposent les mêmes produits et analysez comment ils structurent leur contenu, quelles sont leurs pages principales et tentez de comprendre leur stratégie.

Gardez en tête que plus il faut de clics pour accéder à un produit, plus le client a de chances de quitter votre site. La clé est donc de trouver un équilibre entre le nombre de clics nécessaires et la facilité à trouver un produit.

Créer et rédiger les fiches produits

Une fiche produit est une page de votre site où vous allez présenter toutes les caractéristiques et conditions d’achat de vos produits. C’est l’un des principaux endroits où l’utilisateur prend sa décision d’achat. En d’autres termes, le fait de soigner une page produit peut faire la différence.

Il est important de montrer clairement le produit et de résoudre les éventuels doutes du client. Pensez que dans le monde de la vente en ligne, il n’est pas possible de toucher les produits et qu’il faut donc se fier uniquement aux images, aux vidéos et aux descriptions. Plus la description du produit est détaillée et soignée, plus elle donnera confiance au client et plus vous aurez de chances de vendre.

Pour traiter en profondeur tous les détails que vous devez prendre en compte lors de la présentation d’un produit sur un site web, vous pouvez consulter notre article dédié à la rédaction de fiches produits.

Si vous avez beaucoup de références, vous devrez télécharger un grand nombre de fiches produits en même temps, ce qui peut poser problème pour certains CMS. Chez Six Pixels, nous pouvons vous accompagner dans la rédaction de vos fiches produits et dans leur intégration grâce à notre système d’importation massive.

Une fiche produit doit donner confiance et présenter toutes les informations nécessaires aux clients.

Choisir vos modes d’expédition

Après avoir choisi votre CMS et mis en ligne vos fiches produits, il vous reste encore quelques détails à régler. Vous devez à présent choisir les différents modes d’expédition que vous allez proposer à votre clientèle.

Il faut que vous preniez contact avec plusieurs sociétés de transport afin d’obtenir les tarifs d’expédition de vos colis. N’oubliez pas que le coût varie en fonction de la taille et du poids. Alors quelle est la meilleure option ? Gardez à l’esprit que si vous souhaitez réussir, vous devez être en mesure d’expédier rapidement et à faible coût. Les frais de port peuvent être un véritable frein à l’achat.

Si vous disposez de plusieurs moyens de livraison, indiquez clairement le coût de chaque option et les délais de livraison, car le client peut préférer payer un peu plus pour une livraison express si la différence de temps est importante. En général, si vous expédiez depuis la France, vous pouvez bénéficier de services de livraison en 24/48 heures, cette immédiateté attire les clients et les incite à acheter.

N’oubliez pas que si vous avez une boutique physique, vous pouvez mettre en place le « Clic and Collect » (retrait en magasin). De cette façon le client économise le coût de l’expédition en passant directement à votre boutique, s’il se situe à proximité.

Un élément à prendre en compte est de savoir si votre plateforme dispose d’une logistique intégrée, c’est-à-dire si vous pouvez gérer les envois depuis l’administration de votre boutique sans avoir à vous rendre sur le site du transporteur pour le faire. Si vous avez peu de commandes, cela ne sera pas très perceptible, mais lorsque vous commencerez à avoir du mouvement, l’intégration de cette section représentera un énorme gain de temps et d’argent.

Intégrer des moyens de paiement

À ce stade, vous avez déjà créé votre boutique en ligne avec votre propre domaine, téléchargé vos produits, conçu la page d’accueil et configuré l’expédition de votre boutique en ligne. Mais il vous reste encore une étape, et non des moindres, encaisser le paiement de ces commandes. Il existe de nombreux modes de paiement et il peut être parfois difficile de choisir. En général, nous vous recommandons d’utiliser le plus grand nombre de modes de paiement possible, à condition qu’ils soient adaptés à votre activité.

En général, les utilisateurs sont habitués au paiement par carte bancaire. C’est le plus utilisé et celui qui inspire le plus confiance aux clients. Cependant, il existe d’autres options, comme Paypal, qui sont applicables à presque toutes les entreprises. De même, si vos clients sont réticents à payer en ligne, vous pouvez gérer les paiements en contre-remboursement par l’intermédiaire de votre fournisseur de services de colis, l’inconvénient étant que la réception du paiement sera plus longue.

Si vous avez des produits coûteux dans votre boutique en ligne, nous vous recommandons d’envisager l’option du paiement par virement bancaire ou des systèmes de paiement différé. Ces méthodes de paiement peuvent vous permettre de recevoir plus facilement des commandes plus importantes ou de permettre à d’autres entreprises d’acheter chez vous.

À lire aussi :  Qu'est-ce que le dropshipping

Nous vous recommandons néanmoins d’avoir à minima la possibilité de payer par carte bancaire, car ce mode de paiement représente 9 achats sur 10 sur Internet. C’est un système rapide, sécurisé et instantané. Vous pouvez le demander soit à votre banque, soit à un prestataire de services de paiement en ligne.

Assurez-vous que votre plateforme intègre ces outils de paiement ou vous devrez effectuer des téléchargements et des configurations complexes dans votre boutique en ligne pour pouvoir facturer par carte. Dans le cas de Six Pixels, nous avons pris soin de laisser les méthodes de paiement intégrées afin que le système de paiement ne soit pas un problème.

Penser aux obligations légales

Le commerce en ligne est régit par un certains nombres de lois qui doivent être respectées et adaptées aux exigences légales de la région où vous opérez. Par exemple, en Europe, depuis quelques années, le traitement des données personnelles des utilisateurs est fortement limité et il est obligatoire d’informer de façon claire les cookies utilisés et leur fonction.

Voyons quelles sont les obligations légales :

Obligations légales propres à la vente en ligne

Il y a une série de documents et de pages à intégrer dans votre site e-commerce afin d’être en conformité et de vendre en toute légalité :

  • Avis juridique : à tout moment, le client doit pouvoir contacter le propriétaire du site web. Celui-ci doit donc délivrer ses coordonnées, comme son adresse électronique, son nom, le numéro d’immatriculation au RCS ou encore le numéro d’identification à la TVA. Ces informations, ainsi que d’autres détails concernant le fonctionnement de votre site web, doivent figurer dans les mentions légales. Cette page est généralement accessible en bas de vos pages (appelé pied de page ou footer) de manière à être accessible mais à ne pas entraver la navigation sur votre site web.
  • Politique en matière de cookies : Vous devez refléter dans un document le type de cookies que vous utilisez, si vous transférez les données à des tiers et à qui vous les transférez si c’est le cas. Ce document doit être accessible à tout moment. N’oubliez pas qu’actuellement, en France, vous devez indiquer clairement que vous utilisez des cookies sur votre site web lorsqu’un utilisateur y accède et permettre à l’utilisateur de naviguer sans cookies s’il le souhaite.
  • Politique de retour : Dans tout commerce électronique, il est obligatoire d’avoir une politique de retour, dans laquelle vous devez indiquer les délais de traitement et les coûts de frais de port retour. Le document doit être conforme à la législation de chaque pays et vous pouvez mettre des rubriques pour chaque pays si vous le jugez nécessaire.
  • Traitement des données de l’utilisateur : Si vous gérez des informations personnelles de clients, vous devez vous conformer au règlement général sur la protection des données de l’Union européenne, tant que vous opérez dans l’espace européen.

Autres obligations légales à respecter

Vous devez également respecter les obligations légales propres à votre statut (si vous êtes entrepreneur individuel ou en société).

  • Indépendant : si vous commencez à vendre en ligne et que vous n’avez pas la capacité de vous établir en tant que société, vous devez vous inscrire en tant qu’entrepreneur individuel.
  • Société : si votre entreprise se porte bien ou si vous envisagez de faire un investissement important, vous pouvez souhaiter vous constituer en société. De cette façon, vous limiterez votre responsabilité sociale et bénéficierez de certains avantages fiscaux.

Mesurer les résultats

L’avantage d’un business en ligne est la possibilité de mesurer facilement vos résultats et d’en tirer des conclusions pour apporter des changements dans votre e-commerce. C’est pourquoi nous vous recommandons de mettre en place des systèmes de mesure de votre trafic et de vos ventes avant de commencer à lancer des campagnes publicitaires, afin de pouvoir recueillir toutes les informations sur le trafic de votre boutique en ligne dès le début.

Il existe plusieurs plateformes de collecte de données, mais certaines sont essentielles pour une bonne analyse. Nous vous recommandons de configurer Google Analytics sur votre site web, car c’est l’une des plateformes de mesure du trafic les plus complètes et elle appartient également au moteur de recherche le plus populaire en France. Vous serez en mesure d’analyser le comportement des utilisateurs sur votre site web, la provenance du trafic ou les profils des utilisateurs qui vous visitent, parmi bien d’autres choses.

Pour analyser le trafic organique de Google, c’est-à-dire le trafic que vous obtenez en apparaissant dans les premiers résultats lorsqu’une recherche est effectuée, nous recommandons sans aucun doute la Google Search Console. Il montre quelles pages de votre site web reçoivent le plus de clics, avec quels mots-clés elles apparaissent, etc.

Il ne faut pas oublier les données fournies par votre propre système de gestion de contenu sur les ventes, etc. Les CMS de boutiques en ligne les plus élaborés fournissent des données aux clients de manière intégrée, afin qu’ils puissent gérer les commandes ou récupérer les commandes interrompues.

Ces informations ont une grande valeur pour les vendeurs.

Si vous avez décidé de mener des campagnes ou de gérer vos réseaux sociaux, chaque plateforme dispose d’un système d’analyse des résultats différent, auquel vous pouvez accéder au sein de chaque plateforme pour voir les performances de vos campagnes ou analyser les profils de vos clients. Certains réseaux sociaux fournissent des informations très utiles aux entreprises qui peuvent vous aider à rendre vos publications ou vos publicités plus efficaces, par exemple les statistiques d’Instagram en sont un exemple clair.

Si vous êtes déjà un professionnel de l’analyse, nous vous recommandons de profiter d’un autre outil Google appelé Data Studio. Vous pouvez y regrouper des données provenant de diverses sources et extraire d’un coup d’œil les indicateurs clés de performance les plus intéressants pour votre entreprise.

Attirer des clients

Après avoir mis place tous les éléments de votre boutique en ligne, il ne vous reste plus qu’à attirer des clients. Une boutique en ligne qui n’a pas de trafic n’est pas utile, vous devez donc essayer de vous montrer et de trouver des stratégies pour amener des internautes à visiter votre site.

Il existe plusieurs façons d’attirer du trafic sur un site web. Voici les principaux moyens pour attirer du trafic sur votre site :

  • Recommandation : Le bouche à oreille n’est pas mort, le système de recommandation est toujours une bonne option. Si vous avez un magasin physique, vous pouvez rappeler à vos clients l’existence de votre site web au cas où ils voudraient se tenir au courant de toutes vos nouveautés, ou même le promouvoir auprès de leurs proches.
  • Référencement naturel : Travaillez le contenu de vos fiches produits comme nous vous l’avons enseigné précédemment et apportez du contenu à vos catégories afin qu’elles puissent être positionnées dans Google. Créez également des articles dans votre blog afin de pouvoir apparaître dans les recherches liées à votre secteur. Un bon contenu vous aide à apparaître dans les recherches Google et vous aide également à devenir une référence dans votre secteur.
  • Publicité : Générer du contenu de qualité et le positionner présente de nombreux avantages, mais cela peut être lent. La publicité, quant à elle, vous aide à générer rapidement du trafic vers votre site web. Les principaux supports publicitaires pour l’e-commerce sont Google Ads et Facebook Ads, dans lesquels vous pouvez présenter votre boutique à un public intéressé respectivement par les recherches qu’il effectue ou par ses intérêts dans ses réseaux sociaux.
  • Réseaux sociaux : vous pouvez créer une communauté sur les réseaux sociaux qui présente des intérêts communs et qui est susceptible d’acheter votre produit. Les réseaux sociaux rendent vos clients beaucoup plus fidèles. Si vous arrivez à fédérer une communauté engagée, cela vous permettra de générer plus de ventes, d’être reconnu comme référence dans votre secteur et d’avoir une notoriété de marque.
  • E-mailing: Si vous recueillez les adresses e-mail de vos clients, vous pouvez leur envoyer des newsletters. Nous vous recommandons de fournir des informations utiles au-delà de l’envoi de promotions commerciales. Par exemple, si vous publiez régulièrement sur votre blog, vous pouvez envoyer des e-mails encourageant vos clients à consulter vos nouveaux articles.
  • Avis : Avant d’acheter, les gens s’informent de la qualité des produits et du service qu’ils vont recevoir. Tenez à jour vos avis sur Google ainsi que ceux sur d’autres plateformes afin que vos clients incitent de nouveaux consommateurs à acheter.

Conclusion

En suivant ces étapes, la création d’une boutique en ligne sera un processus simple lors du lancement de votre entreprise. Une fois que vous avez mis en place votre e-commerce, la meilleure façon de gagner en visibilité est de travailler en continu votre marketing, à la fois par le biais des réseaux sociaux, par la publicité et le positionnement sur Google.